Qui est-ce?

Armand FrappierArmand Frappier (1904-1991)

À son décès, en 1991, à l'âge de 87 ans, Armand Frappier était l'un des derniers représentants de la génération des bâtisseurs de grandes institutions vouées à la recherche au Québec. Il s'est fait connaître par son oeuvre de pionnier en matière de santé et d'hygiène publiques, par la qualité de ses travaux de recherche en microbiologie, par son acharnement à prévenir la propagation des maladies infectieuses et par son dévouement exemplaire au sein de nombreux organismes nationaux et internationaux.

Armand Frappier est né le 26 novembre 1904, à Salaberry-de-Valleyfield. Nous ne pouvons citer son nom sans penser à la tuberculose. Ses travaux expérimentaux sur le BCG, découvert par les chercheurs français Calmette et Guérin, dont il a été l'élève, ont permis de démontrer l'efficacité et l'innocuité de ce vaccin. Nous lui devons, d'ailleurs, l'application rationnelle du BCG au Québec, chez les Amérindiens et dans d'autres provinces du Canada.

Le Dr Frappier entreprend la réorganisation du Département de microbiologie de l'Université de Montréal en 1933 et il en sera le directeur jusqu'en 1964. En 1938, il fonde l'Institut d'hygiène et de microbiologie de Montréal, qu'il dirigera jusqu'en 1974 et qui deviendra l'Institut Armand-Frappier en 1975. Puis, en 1945, il fonde l'École d'hygiène qui sera scindée, une vingtaine d'années plus tard, en différents départements et écoles, soit le Département de médecine préventive de la Faculté de médecine, l'École d'administration hospitalière, l'École d'éducation physique et le Département de médecine du travail de l'Université de Montréal.

À une époque où la recherche était peu subventionnée au Québec, Armand Frappier, en véritable entrepreneur, finance les activités de recherche de l'Institut avec les profits réalisés grâce à la production industrielle de vaccins, dont le BCG, dès 1938. Ce sont ses travaux expérimentaux sur ce vaccin qui ont valu au Dr Frappier sa renommée internationale. D'autres vaccins contre la diphtérie, la variole, la typhoïde et le tétanos ont été réalisés à l'Institut à la même période.