Ernest-Cormier
Création de :
Catherine Villeneuve

Récipiendaire

Gauthier, Éric

Prix Ernest-Cormier 2017
Catégorie : Culturelle

Montréal

Éric Gauthier - lauréat
Photo : © Éric Labonté

Dialoguer avec l’histoire pour créer de la modernité, voilà ce en quoi se surpasse l’architecte Éric Gauthier depuis deux décennies. Novateur et préoccupé par la pérennité de ses réalisations, il leur confère une signature des plus contemporaines. Appréciés de leurs usagers, ses ouvrages se distinguent par leur équilibre et leur audace responsable qui assurent la continuité entre passé et présent. Ginette Noiseux, la directrice générale et artistique d’Espace Go, dit de ceux-ci qu’ils racontent une histoire.

L’homme se caractérise par sa discrétion mesurée, son engagement réfléchi et son intérêt éthique pour la construction. Pour lui, l’architecture est d’abord ce qui nous abrite et nous représente. Selon Georges Adamczyk, professeur titulaire à la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, « son œuvre distinctive, à la fois locale et universelle, est une contribution unique et exceptionnelle à la culture du Québec ».

Diplômé de l’École d’architecture de l’Université Laval au début des années 1980, Éric Gauthier est recruté par la firme qui deviendra peu après Les architectes FABG, au sein de laquelle il est maintenant associé principal. Il se fait rapidement remarquer, notamment en 1991 lors de la conception de sa propre maison, qu’il décrit pourtant comme « un digne bricolage réalisé avec les moyens du bord ». « Je suis architecte. Comment accepter dans ma vie privée la résignation et le conformisme que je reproche à autrui? J’aime bâtir. Pour le plaisir de le faire », dit-il.

Éric Gauthier dirige la conception et la réalisation de nombreux projets de nature institutionnelle, particulièrement dans le domaine culturel, avec constance, précision et plaisir tactile. Ceux-ci reposent sur les principes esthétiques et éthiques d’une pratique irréprochable.

L’architecte est reconnu pour la qualité de ses interventions en contexte patrimonial et trouve le bonheur dans le fait de recycler et de transformer des installations existantes. « Je souhaite simplement que ce que je fais demeure pertinent plus tard, confie-t-il. L’architecture, c’est ce qui dure, ce qu’on laisse derrière soi. »

Le savoir-faire d’Éric Gauthier est particulièrement mis en lumière dans la reconversion d’une station-service de l’île des Sœurs – qui avait été échafaudée par nul autre que Mies van der Rohe – en Centre communautaire intergénérationnel. Le résultat exalte aussi bien les férus d’architecture que les amateurs de partout à travers le monde.

Les réalisations architecturales signées Éric Gauthier, toujours justes, sûres et élégantes, se trouvent dans toutes les régions du Québec et confirment son talent. Le Monument-National, la Biosphère, le théâtre Espace Go, le Théâtre de Quat’Sous, l’École nationale de théâtre du Canada, le siège social du Cirque du Soleil et celui de la Caisse de dépôt et placement du Québec figurent parmi ses projets qui ont nécessité des solutions innovatrices sur le plan technique. Les réussites de l’architecte ont été soulignées par deux médailles du Gouverneur général du Canada, trois prix Orange décernés par Sauvons Montréal et pas moins d’une douzaine de prix d’excellence de l’Ordre des architectes du Québec.

Une exposition rétrospective accompagnée d’une monographie a été consacrée à Éric Gauthier à la Maison de l’Architecture du Québec ainsi qu’au Centre d’exposition de l’Université de Montréal. En 2014, il a été sélectionné pour présenter son travail au sein d’une exposition de groupe à l’occasion de la Biennale de Venise.

Éric Gauthier transmet avec passion ses connaissances en architecture; son œuvre est d’ailleurs étudiée dans plusieurs lieux d’enseignement.


Ernest Cormier
Qui était Ernest Cormier ?
 

Membres du jury :
Ginette Gadoury
Gérard Beaudet
Julie Riverin
Réal Lestage
Patrice Beauchemin



Texte :
MCC