Marie-Victorin
Création de :
Josée Desjardins

Récipiendaire

Legendre, Pierre

Prix Marie-Victorin 2005
Catégorie : Scientifique

Écologiste

Né le 5 octobre 1946
Montréal

Pierre Legendre - lauréat
Photo : Denis Chalifour
Entrevue

« L'écologie est une science toute jeune, explique Pierre Legendre. Nous sommes encore à tenter de décrire et de comprendre les écosystèmes qui sont parmi les systèmes les plus complexes jamais étudiés. »

Depuis près de 30 ans, l'écologiste Pierre Legendre, professeur au Département de sciences biologiques de l'Université de Montréal, étudie les processus qui déterminent la structure spatiale des communautés d'organismes vivants. Cette connaissance est fondamentale, car elle permet de comprendre comment la biodiversité se crée et se maintient dans les écosystèmes. Tout au long de sa carrière, Pierre Legendre a allié écologie et mathématiques, en concevant de nouvelles méthodes statistiques sans lesquelles l'écologie ne pourrait vraiment progresser. En 1993, le professeur Legendre propose un nouveau paradigme : la structure spatiale des communautés d'organismes résulte de l'action combinée de différents processus qui relèvent du contrôle environnemental, de la dynamique de la communauté elle-même et de l'histoire locale.

Chercheur précoce, Pierre Legendre publie, à 33 ans, le fameux ouvrage Écologie numérique avec son frère, l'océanographe Louis Legendre, maintenant directeur d'un laboratoire en France et lauréat, lui aussi, du prix Marie-Victorin en 1997. En 1974, les jeunes frères sont convaincus de l'importance de l'analyse numérique pour comprendre la diversité des écosystèmes. Ils combinent leur expertise et rédigent la table des matières d'un ouvrage décrivant les méthodes connues à ce moment-là pour l'analyse numérique des données écologiques. Trois ans plus tard, ils proposent leur manuscrit à un éditeur québécois qui le refuse d'emblée. « À l'époque, raconte Pierre Legendre encore amusé de l'anecdote, la publication de livres était perçue, au Québec, comme la chasse gardée des chercheurs plus avancés dans leur carrière. » Ils se tournent alors vers un éditeur français, Masson, réputé pour la qualité pédagogique de ses livres. Accepté en coédition avec les Presses de l'Université du Québec, ce livre touche immédiatement un public scientifique international et l'expertise des frères Legendre est désormais mondialement reconnue.

Depuis, l'ouvrage Écologie numérique, publié aussi en anglais, réédité et augmenté à plusieurs reprises, figure dans les programmes d'enseignement aux cycles supérieurs de nombreuses universités. Soucieux de promouvoir la science en français, les frères Legendre diffusent sur Internet, en 1999, un important lexique des termes d'usage en écologie numérique et en statistique, repris par l'Office québécois de la langue française dans son grand dictionnaire terminologique en ligne.

Pierre Legendre est exposé très jeune à la vie intellectuelle et à la nature. Son père, Vianney Legendre, biologiste et auteur d'ouvrages de recherche sur les poissons, discute avec ses fils lors des repas familiaux de sujets aussi variés que l'astronomie, l'archéologie, la linguistique, les mathématiques ou la chimie. « Il nous a transmis à sa façon la passion de la science », reconnaît-il. Membre du mouvement scout et du Club des jeunes explorateurs, Pierre Legendre, adolescent, passe des nuits, avec des amis, à résoudre des problèmes mathématiques!

L'écologiste se passionne d'abord pour l'étude des poissons. Il commence sa carrière en étudiant les phénomènes d'hybridation entre des espèces de cyprins (ménés) lors de sa maîtrise en zoologie à l'Université McGill. À peine âgé de 25 ans, il obtient un doctorat en biologie évolutive des plantes de l'Université du Colorado où il s'est intéressé aux méthodes d'analyse statistique. Le jeune chercheur fait ensuite un stage postdoctoral en cytologie en Suède dans un laboratoire où travaille Albert Levan, premier scientifique à avoir déterminé le nombre de chromosomes chez les humains. Pierre Legendre devient ainsi, au début des années 70, l'un des premiers chercheurs au monde à faire des cultures sanguines sur des poissons afin d'étudier leurs chromosomes.

La passion de Pierre Legendre pour l'écologie numérique prend vraiment son envol lorsqu'il se retrouve au Centre de recherche en sciences de l'environnement de l'Université du Québec à Montréal en 1972. Depuis 1980, Pierre Legendre est professeur au département de sciences biologiques de l'Université de Montréal où il dirige un laboratoire dont le dynamisme est salué par les plus grands écologistes de la planète. Le chercheur a conservé un enthousiasme aussi débordant qu'au début de sa carrière pour le partage des connaissances. Véritable guide, outre son enseignement à l'université, il répond chaque semaine aux questions que lui adressent des chercheurs du monde entier. De plus, il fournit gratuitement aux étudiants et aux chercheurs, par l'entremise du site Web de son laboratoire, les programmes informatiques qu'il conçoit pour mettre en oeuvre ses méthodes de classification et d'analyses statistiques.

En plus de l'écologie, les méthodes de Pierre Legendre sont également appliquées en criminologie, en archéologie, en recherche sur les marchés et en cartographie des fonds marins. Grand voyageur, Pierre Legendre se révèle aussi un fin gourmet. L'une de ses contributions les plus insolites consiste à avoir appliqué ses techniques d'analyse de données à la catégorisation des whiskies single malt. Lors d'un congrès en Écosse au début des années 90, il a en effet l'idée facétieuse, avec l'un de ses étudiants de troisième cycle, de classifier les whiskies à partir de descriptions littéraires publiées par le grand spécialiste des whiskies, Michael Jackson. Leur article, qui doit faire connaître aux statisticiens certaines méthodes utilisées en écologie, sera publié dans la revue Applied Statistics de la prestigieuse Royal Statistical Society; il fait encore aujourd'hui figure de référence (chez les statisticiens aussi bien que chez les amateurs de whiskies single malt).

La liste impressionnante de distinctions que Pierre Legendre a reçues témoigne de son apport exceptionnel à l'écologie et à l'étude de l'environnement. Le chercheur compte présentement à son actif quelque 200 articles parus dans plus de 50 revues nationales et internationales. Boursier de recherche Killam, lauréat de plusieurs prix et honneurs, décernés notamment par l'ACFAS, la Société royale du Canada et l'International Congress of Ecology, Pierre Legendre conserve l'humilité et la fougue d'un chercheur passionné par ses découvertes. Ses pairs sont unanimes : tant au Québec qu'à l'étranger, les travaux de Pierre Legendre mèneront, à terme, à des politiques plus efficaces de gestion des écosystèmes et d'aménagement des réserves naturelles. Un défi auquel toute la planète doit aujourd'hui faire face.


Frère Marie-Victorin
Qui était Frère Marie-Victorin ?
 

Date de remise du prix :
8 novembre 2005

Membres du jury :
Daniel Coderre, président
Antonella Badia
Ferdinand Bonn
Louise Brisson
Gaétan Faubert




Nouvelle recherche